Si vous avez cette jolie chanson dans la tête, c’est qu’on partage cette même culture, peut-être même livresque : « Les crocros, les crocodiles !« , un livre qui a accompagné les premières années de ma princesse, et que j’ai eu plaisir à travailler l’année dernière avec mes jeunes élèves (vous en trouverez le projet ici!).

Voici donc Barnabé, le joli éléphant en velours moutarde et en Liberty, proposé par les Chouette Kit. D’ailleurs, le kit est toujours en vente si vous êtes intéressés !

Que dire de plus ?

J’ai vraiment beaucoup aimé réaliser ce projet même si j’ai commencé par une belle boulette : reporter mon patron sur les différents tissus avec les marges de coutures comprises alors que ce n’était pas le cas.
C’est une belle erreur de débutante, effectivement, puisque c’était bien écrit dans le patron…

Mais si je vous partage cette anecdote, c’est parce que j’ai eu la surprise de voir que les Chouette Kit se sont rendues compte de mon erreur en passant sur mon Insta, et à quelques minutes près, leur vigilance aurait pu me permettre de réparer mon erreur… (mais j’avais déjà joué des ciseaux scrinch, scrinch, scrinch!).
Je vous confie au passage que j’ai été complètement hallucinée qu’elles soient aussi proches de leur communauté !

Attention, les marges de couture ne sont pas comprises, certaines pièces nous semblent un peu proches pour que les marges soient suffisantes… enfin en photo tout du moins.

Alors, voici mon petit Barnabé bien imparfait !
Les marges de couture ont été respectées pour sa queue qui a dû être refaite (je ne parvenais pas à retourner la pièce).
Je sais qu’il connaîtra de nouvelles versions :
– J’ai en tête d’utiliser du biais pailleté, rien de moins, au niveau de ses oreilles,
– mais aussi d’utiliser un tissu plus épais pour faciliter la tenue des oreilles (même si en l’état, il devrait carrément séduire les doigts des tous-petits… Vous savez, cette façon qu’ils ont de faire glisser le tissu entre le majeur et l’index lorsque le sommeil les guette….)
– j’opterai pour un surfilage des différentes pièces, notamment au niveau du ventre où la couture après bourrage a été des plus périlleuses !

5 Comments on Mais tout à coup, au bord de la rivière, surgit enfin, un énoooooorme éléphant !

  1. Ahh j’adore ton Barnabé!
    J’avais effectivement remarqué sur Insta qu’ils t’avaient dit que les marges avaient l’air un peu près. C’est vrai que ça fait plaisir, quand on utilise un patron, de voir que le créateur se penche sur ce que fait sa communauté.
    En tout cas, très belle réalisation.

Répondre à GaëlleY Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *